Emmanuel Hocquard - Raquel

L'élaboration du livre : UN JOUR, LE DÉTROIT

Ce qui resterait à dire – ce reste – je

connais cela comme l'exacte réplique

de la rive d'en face.

Le récit des bords,

une journée y a suffi.

Toi, dans la plus grande abstraction

des choses quotidiennes, le mélange des

eaux. Tout est en place.

Parle. « Je dirai comme toi. »

Tu restes la mémoire. Tu avances dans

le détroit, ni terre ni air. C'est un lieu

où la voix s'étrangle. Il y a longtemps

Le personnage est resté à terre.

Aurais-je su mesurer la distance, le

bois de la planchette ayant travaillé,

le langage familier s'est rompu au

milieu du chenal.

Une commune fatigue du vêtement

et du dos; ce lieu usé par les vents

: une fumée claire entre les maisons.

* Publié avec des gouaches de Raquel.