Raquel est décédée le 21 octobre 2014 à Paris. Elle continue de vivre dans le cœur de ses nombreux amis, et son important travail artistique lui survit.

 

Raquel est  née à Gibraltar d'une mère anglaise et d'un père espagnol. Sa famille quitte l'Andalousie pour voyager au Maroc où elle s'installe quelques années. Au Maroc, découverte de la langue française, initiation à la danse, au théâtre, entrée aux Beaux-Arts de Casablanca.  Arrivée à Paris, admission à l'Ecole des Métiers d'Art, découverte des ateliers de Montparnasse : Académie de la Grande Chaumière, Ateliers André Lhote... Six premières années (1958-1964) d'exploration foisonnante où la peinture est d'abord «action picturale», et qui trouve son point d'aboutissement et de rupture dans de grands formats en rouge et en noir: un déferlement dramatique de signes. (E. Hocquard).

1965. Départ de Paris pour le midi. «Désarroi intellectuel», besoin de retraite. Au terme de deux années de silence, la peinture revient mais avec «des couleurs claires, des formes réduites au strict minimum». (R). Séries de petites aquarelles lumineuses, liquides et aériennes.
En toute logique: Variations sur trois couleurs (gouaches de 55 x 50 cm: trois rectangles irrégulièrement ajustés et espacés), puis sur deux tons vifs et intenses séparés par une déchirure médiane et bordés d'une large bande. 1969-72: Expansion- concentration: le format ne cesse de s'agrandir, de se démesurer jusqu'aux vastes polyptyques (presque) monochromes (3 X 5,70 m) - «volumes chromatiques dressés et enfouis», (M. Pleynet), bleu sombre, noir brun, rouge foncé: Les couleurs de la terre(R).

En 1976, la galerie Arnaud (Paris) présente une série d'oeuvres sur papier et sur toile : champs de teintes claires (blanc, ocre pâle) striés verticalement, sur toute leur hauteur, deux ou trois bandes ou minces filets gris, noirs, crème.

Une série de gouaches dites «Double-bleu» est exposée en 1981 à la galerie Garibaldi (Aix-en Provence). Ce sont des diptyques de format moyen (65 X 100 cm), qui accolent, accordent deux plages triangulaires sombres (bleu/noir, vert/noir, bleu/ bleu) en les bordant sur trois côtés (dont le bas) d'une éclatante marge blanche. «La marge comme respiration soulignant la nudité, le vide...» (R)

Diptyques et triptyques sont exposées à l'ARC en 1982 et à la galerie Breteau (Paris) en 1984. Une rétrospective à Caracas («Obscurité comme lumière», 1990) donne à voir vingt années de peinture. Entre-temps, un séjour à la Villa Médicis (1988) aura permis le jaillissement de plusieurs dizaines de lumineuses études chromatiques en jaune, orange, et rouge.

L'expression picturale s'est nourrie tout au long du «travail du livre» (R.), qui la relançait en retour. 
Premier livre en 1969 avec le poète péruvien Antonio Cisneros. Puis création continue à partir de 1973, année de la fondation à Paris, avec Emmanuel Hocquard, de la maison d'édition «Orange Export Ltd.» Une quinzaine de livres a été réalisée, dont Le Portefeuil (1973) avec E Hocquard, Des deux mains (1976) avec Edmond Jabès, Ma destruction (1980) avec Marcelin Pleynet.

Et, en marge de la peinture, non pas à distance mais tout près de son coeur même, des activités - ou faut-il dire une seule activité multiple, qui a nom: exercice de la voix, danse, méditation, création de la revue Notes (1986)
, interrogation passionnée de la Thora telle que la glosent les grands textes de la mystique juive.
Pendant les dix années qui suivent, deux expositions sont organisées à Malakoff, et un livre publié avec Jacques Dupin. Et la recherche se poursuit par d'autre moyens, à distance de la peinture, à travers les textes de la revue Notes, entreprise de réflexion et d'édition qui fait dialoguer littérature, esthétique et judaîsme.

Fidélité, donc, à ce double cheminement qui aura traversé, tour à tour, la peinture et l'écriture.

___________________

L'atelier de Malakoff est, pour le moment, maintenu en l'état. Raquel y a laissé un nombre important de peintures sur toile et sur papier. Un inventaire artistique en a été fait, comportant les caractéristiques de l'œuvre (dimensions, technique). Cet inventaire est accessible ICI

 

Haut de page