L'activité d'édition

Raquel manifeste très tôt un vif intérêt pour la littérature. Depuis sa rencontre avec Emmanuel Hocquard, où elle initie la première édition d'un livre, naissance des éditions Orange Export Ltd., ils président tous deux à l'orientation et à la destinée de cette maison, qui se confond avec son atelier à Malakoff, lieu bouillonnant de la vie des auteurs des éditions. Au milieu des toiles naissent les projets d'écriture et s'impriment même nombre des ouvrages.

Elle édite le Bulletin Orange Export Ltd de 1975 à 1978.

Parallèlement, profondément travaillée par la question du sens, Raquel offre aux travaux qu'elle mène avec des philosophes et des chercheurs une couverture éditoriale par la création des éditons Notes et Bulletins Notes.


1 - Orange Export Ltd.

2 - Bulletin Orange Export Ltd.

3 - Éditions Notes


1 - Orange Export Ltd

La genèse

Raquel Emmanuel confident.Plus leger

Claude Esteban interroge Emmanuel Hocquard sur la naissance d'Orange Export Ltd.
Claude Esteban. La présence d'un peintre auprès de vous a-t-elle orienté vos choix, suscité des collaborations où peinture et poésie s'accordaient?

Emmanuel Hocquard. C'est plus que cela. L`idée d`Orange Export Ltd. est née de la rencontre entre Raquel et Antonio Cisneros, à Nice, en 1968. A l`époque, je commençais à écrire, mais je ne connaissais pas grand-chose â la littérature contemporaine, surtout à la poésie. (c’est avec Raquel et Antonio Cisneros que j’ai commencé mon apprentissage. Longues soirées de conversations, de lectures, de découvertes. J’écoutais, je posais des questions, j`apprenais. Tout cela au milieu de la peinture, dans l`atelier de Raquel. Si bien qu°il m’est tout à fait impossible de dissocier cet environnement pictural de mon initiation ã la modernité littéraire. Un jour, Raquel et Antonio Cisneros ont décidé de faire un livre ensemble, livre ã la traduction duquel je me suis trouvé associé: David. Un seul exemplaire. Tout est parti de là. Après le départ d'Antonio Cisneros, qui rentrait au Pérou, Raquel et moi avons eu envie de faire d’autres livres. D`où l`idée d`une petite maison d`édition. On a fait ensemble Le Portefeuil, 40 exemplaires sérigraphiés. C`est mon premier livre. Puis il y eut les rencontres avec Claude Royet-Journoud, Alain Veinstein, Jean Daive, Anne-Marie Albiach, etc. Les réunions de Malakoff, toujours au milieu de la peinture de Raquel, et les premiers livres avec d’autres écrivains.

Le défaut de ce livre-ci, c`est évidemment qu`il gomme le travail des peintres, en particulier celui de Raquel. C`est très regrettable, mais comme un tel travail jouait chaque fois sur le volume de chacun des livres, son format, son épaisseur, sa mise en pages, sa typographie, etc., reproduire ici ces interventions était tout ã fait irréalisable.

Le rôle de Raquel ne se limitait pas å ses interventions de peintre. Les choix étaient faits par nous deux, d"un commun accord. Pour le reste., nous nous partagions le travail. Raquel était responsable des collections Syrinx et Le Chemin des amoureux, ainsi que du Feuilleton, grâce auquel elle a publié les cinq premières séquences de SUITE, de Roger Laporte. De 1975 à 1978, elle a également publié le Bulletin Orange Export Ltd., un quatre-pages distribué gratuitement, qui contenait essentiellement des notes de lecture, faites par des écrivains, sur des livres publiés par nous ou d’autres éditeurs…Lire le texte complet

In Orange Export Ltd. 1969-1986 Flammarion 1986.


Bogdana Savu-Neuville interroge Raquel Levy et Emmanuel Hocquard sur la naissance et le projet d'Orange Export Ltd.

Bogdana Savu : Dans quelles circonstances est née Orange Export ?

Emmanuel Hocquard : J’ai commencé à écrire en I968-1969. J’ai envoyé mes manuscrits à un certain nombre d’éditeurs dont Seuil, Gallimard, Laffont ; les réponses ont été les réponses que tous reçoivent : vous êtes tout à fait extraordinaire, mais vous n’entrez pas dans le cadre de nos publications. Je ne me suis pas démonté pour autant et avec Raquel on a décidé que, bon, on allait faire notre propre maison d’édition, mais pas pour me publier moi, pour publier les gens qui nous intéressaient.

À cette époque-là, nous vivions à Nice. On décide de laisser tomber Nice et tout ça parce qu’on ne pouvait pas imaginer faire une maison sérieuse d’édition en Provence à cette époque-là. Ce n’est plus la même chose maintenant. C’était tout au début des années 1970. Maintenant en France tu peux faire une maison d’édition à Tourcoing ou à Menton, c’est pareil. À l’époque, il fallait que ce soit à Paris, c’était impossible de la faire en province, il n’y avait pas la décentralisation, il n’y avait pas la circulation des idées, des gens, etc. On arrive à Paris et je dis à Raquel : « Écoute, personne ne veut me publier, je me publie ». On me publie. Eh bien, j’ai décidé que le premier livre d’0range Export serait un livre d’Emmanuel Hocquard. Et puis bon, là, moi, je ne connaissais rien à la littérature contemporaine, Raquel connaissait un peu plus, elle connaissait Claude Royet-Journoud.

Raquel Levy : En fait, moi, je suis montée à Paris avec l’idée de voir Giroux et de publier Giroux, c’est ce qui m’intéressait, Roger Giroux. Et puis, il est mort.

E.H. : On l’a publié plusieurs fois puis après, post mortem. Si tu veux, ce qui est intéressant dans l’histoire d’0range Export ce n’est pas de dire qu’elle a été la meilleure maison d’édition française, etc., même si c’était vrai, mais de voir un mec qui est historien, universitaire, qui ne connaissais rien à la littérature contemporaine. Raquel, elle avait vécu à Paris, elle avait connu des gens, Adamov, par exemple. Moi, je n’avais jamais de ma vie rencontré un écrivain. Le premier écrivain que j’ai rencontré c’était Cisneros, ã Nice, et puis Michel Butor, et c’est tout, tu vois ? J’arrive à Paris, les mains dans les poches, historien, et je dis : « je fais une maison d’édition d’avant-garde de littérature contemporaine ». J’avais plus de métier, j’avais abandonné l’enseignement, je peignais les murs pour gagner ma vie et en toute innocence je dis : « Je vais faire une maison d’édition d’avant-garde ». C’est comme ça que ça s’est passé. Écoute, qu’est-ce qui ne va pas dans mon histoire ?

R.L. : Continue...

B.S. : Donc, vous avez commencé à faire un livre avec...

R.L. : Cisneros. Cisneros m’avait proposé de faire un livre avec lui… Lire le texte complet


Contributeurs

Démosthène Agrafiotis — Anne-Marie Albiach — John Ashbery — Paul Auster — Jean-Christophe Bailly — David Ball — Anthony Barnett — Jean-Louis Baudry — Samuel Beckett — Mathieu Bénézet — Claude Ber — Charles Bernstein — Jacques Bertoin — Pierre Bocéréan — Jean-François Bory — André du Bouchet — Daniel Boulanger — Per Aage Brandt — William Bronk — Michel Butor — Olivier Cadiot — Didier Cahen — Michel Chaillou — Antonio Cisneros — Marie Clément — Bernard Colin — Danielle Collobert — Cid Corman — Michel Couturier — Robert Creeley — Andrew Crozier — Gilles Cyr — Édith Dahan — Jean Daive — Michel Deguy — Henri Deluy — Bernard Delvaille — Jacques Derrida — Mohammed Dib — Ray di Palma — Bernard Dubourg — Franc Ducross — Robert Duncan — Jacques Dupin — Larry Eigner — Claude Esteban — Claude Faïn — Patrick Fetherston — Dominique Fourcade — Jean Frémon — Jean-Marie Gibbal — Jean-Louis Giovanonni — Liliane Giraudon — Roger Giroux — Michaël Gizzi — Jean-François Goyet — Dominique Chandmont — Robert Grenier — Jean Grosjean — Joseph Guglielmi — Mark Hebscaard — Marie-Laure Hee — Lynn Hejinian — Emmanuel Hocquard — Edmond Jabès — David Jaffin — L. John — Charles Juliet — Leslie Kaplan — Joël Kermarrec — Philippe Lacoue-Labarthe. — Bernard Lamarche-Vadei. — Dominique Laporte — Roger Laporte — Valéry Larbaud — Gilbert Lascault — Jean-Paul Latteur — Jean Laude — John Levy — Roger Lewinter — Vera Linhartovã — Max Loreau — Hubert Lucot — Lucrèce — Tom Mandel — Manz’ie — Harry Mathews — Claude Mettra — Christopher Middleton — David Miller — Claude Minière — Jean-Claude Montel — Roger Munier — Pierre Nivollet — Bernard Noël — Claude Ollier — George Oppen — Ron Padgett — Michael Palmer — Georges Perec — Georges Perros — Robert Pinget — Marcelin Pleynet — Anne Portugal — Marie-Claude Pouvesle — Dominique Preschez — Pascal Quignard — Raquel — Tom Raworth — Jacques Réda — Claude Richard — Peter Riley — Jacqueline Risset — Denis Roche — Mitsou Ronat — Paul-Louis Rossi — Pierre Rottenberg — Jacques Roubaud — Jean Roudaut — Claude Royet-Journoud — James Sacré — Gérard-Julien Salvy — Eduardo Sanguineti — Jean-Luc Sarré — Jean-Louis Schefer — Arthur Silent — Ron Silliman — Jean-Pierre Sintive — Jacques Sojcher — Jude Stefan — John Taggart — Henri Thomas — Marie-Claude Thomas — Jean Tortei — Güven Turan — Paul Valet — Alain Veinstein — Franck Venaille — Jean-Jacques Viton — Keith Waldrop — Rosmarie Waldrop — Craig Watson — Barret Watten — Kenneth White — Saul Yurkievich — Denys Zacharapoulos.

Voir et télécharger les ouvrages des éditions Orange Export Ltd.


2- Bulletin Orange Export Ltd.

Contributeurs

Anne-Marie Albiach, Mathieu Bénézet, Jacques Bertoin, Jean Daive, André du Bouchet, Roger Giroux, Joseph Guglielmi, Emmanuel Hocquard, Roger Laporte, Hubert Lucot, Lucrèce, Georges Perros, Pascal Quignard, Raquel, Mitsou Ronat, Pierre Rottenberg, Jacques Roubaud, Claude Royet-Journoud, Jean-Louis Schefer, Jean Tortel, Alain Veinstein, Franck Venaille, …

Bulletin n° 0. Décembre 1975.

Bulletin n° 1. Janv-Févr 1976.

Bulletin n° 2. Mars 1976.

Bulletin n° 3. Mai 1976.

Bulletin n° 4. Juin 1976.

Bulletin n° 5. Juin 1976.

Bulletin n° 6. Septembre 1976.

Bulletin n° 7. Décembre 1976.

Bulletin n° 8. Février 1977.

Bulletin n° 9. Juin 1977.

Bulletin n° 10. Novembre 1977.

Bulletin n° 11. Octobre 1978.


3 - Éditions Notes

Ouvrages des éditions Notes


Haut de page